Gilles D’Elia

photographies        journal d’un photographe        actualités        contact


Journal d’un Photographe


19 octobre 2020






17 octobre 2020



"Solidaires" / "Égoïste".

Extraits de la Lettre à André Breton, d’Antoine de Saint-Exupéry :

« Il est dommage que vous ne vous soyez jamais trouvé face au problème de la mort consentie. Vous auriez constaté que l’homme a besoin alors, non de haine, mais de ferveur. On ne meurt pas « contre », on meurt « pour ». Or vous avez usé votre vie à démanteler tout ce dont l’homme pouvait se réclamer pour accepter la mort. Non seulement vous avez lutté contre les armements, l’union, l’esprit de sacrifice, mais vous avez lutté encore contre la liberté de penser autrement que vous, la fraternité qui domine les opinions particulières, la morale usuelle, l’idée religieuse, l’idée de Patrie, l’idée de Famille, de maison, et plus généralement toute idée fondant un Être, quel qu’il soit, dont l’homme se puisse réclamer. Vous êtes partisan fanatique de la destruction absolue de tous ces ensembles .... La liberté de penser me paraît formule vide de sens si elle impose le Conformisme intellectuel et spirituel. La liberté de penser comme André Breton ne me suffit pas ....
Ce ne sont pas les hommes de chez vous que j’irais choisir pour vivre un naufrage, une exploration, un deuil, un repas d’amis. Que peut bien signifier, chez vous, le mot « accueillir » ? La liberté ? Pauvre Breton, vous la haïssez chez les autres.

Il est certain que la liberté qui m’est chère n’a aucun rapport avec la vôtre. Dans le domaine du sentiment elle est pudeur et droit au silence sur ce qui me touche. Elle a droit au respect d’autrui .... Votre liberté de penser, André Breton, s’accorde fort bien de la photographie publiée par vous « Benjamin Péret insultant un prêtre ». On pouvait voir ainsi, dans les hebdomadaires nazistes, des photographies de S.A. insultant des juifs. Cette photographie de Péret n’est pas seule preuve d’un irrespect profond et absolu de l’homme quand cet homme n’est pas votre partisan ... Tant que votre liberté de penser n’engagera votre liberté qu’à propos de la liberté de penser d’André Breton, elle m’apparaîtra comme formule creuse. »




16 octobre 2020






13 octobre 2020






10 octobre 2020






7 octobre 2020






4 octobre 2020






1er octobre 2020






30 septembre 2020



"Kocham prage" : une peinture murale de l’artiste polonais Tomasz Biernat, en face de mon logement à Varsovie, rue Stalowa. Un hommage au quartier de Praga, le plus ancien de la ville, qui fut le seul à être épargné par les bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est dans cette rue Stalowa que Roman Polanski reconstitua le ghetto de Varsovie pour son film Le Pianiste.




27 septembre 2020






1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 32