Gilles D’Elia

photographies        journal d’un photographe        actualités        contact


Journal d’un Photographe


8 mai 2018






6 mai 2018






4 mai 2018



“Tout se passe comme si une bataille se livrait et que nous n’avions pas pied sur le terrain de l’affrontement. Comme si c’était la dimension même de la guerre qui nous échappait. Comme si nous reculions devant l’élément même sur lequel opère, désormais, le Capital. Cela vaut dans les quartiers et cela vaut dans les amitiés, parmi les camarades. Combien de complices avons-nous dû laisser pour morts sur le front esthétique ? Combien d’anciens camarades, lassés de l’agitation comme de la paralysie militante, s’abîment aujourd’hui dans la culture ?” — Extrait de “La fête est finie”.




3 mai 2018



Photographier la fatigue. Non pas celle d’avoir pleinement fait ce que l’on souhaitait, mais la fatigue du consentement, partout visible.




30 avril 2018






27 avril 2018



Toujours à la Fnac Saint-Lazare, au rayon CD, un moment d’extase… Après avoir pris la photo, je regarde ce qu’elle écoute : la 4ème symphonie de Brahms dirigée par Carlos Kleiber. Revoyant cette image, je pense à une phrase de Pierre Bourdieu : “la musique, le plus « mystique », le plus « spirituel » des arts est peut-être simplement le plus corporel.”




26 avril 2018



A la Fnac Saint-Lazare, un spectateur “scotché” devant La Liste de Schindler.




24 avril 2018






23 avril 2018






20 avril 2018






1 | ... | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39